SimLife

LE PROJET

En 2011, un travail de recherche pour la mise au point d’une technique innovante d’enseignement de la médecine interventionnelle par simulation a été initié sous l’impulsion de l’équipe de l’ABS Lab. Ainsi est né le dispositif Simlife mannequin humanoïde à très haut degré de réalisme utilisant des corps associés à un dispositif de circulation pulsatile et un dispositif de ventilation. Les capacités d’adaptation hémodynamiques ou ventilatoires permettant de mimer des situations hyper réalistes de bloc opératoire.

LE CONTEXTE

 Jusqu’à maintenant, la formation pratique en France se fait par compagnonnage dans les services et au bloc opératoire. Néanmoins, le traditionnel: « je vois », « je fais sous le contrôle d’un senior » puis «je fais en autonomie totale » sur le patient est de moins en moins applicable en pratique. En effet ce type de formation a l’inconvénient d’être chronophage pour l’enseignant, l’établissement hospitalier et de moins en moins accepté par les patients qui souhaitent être opérés par le praticien qu’ils rencontrent en consultation. Ajoutons à cela les nouvelles modalités de l’internat diminuant la présence de l’interne au chevet du malade et au bloc opératoire, font que de nouvelles modalités d’enseignement pratique s’imposent. À l’heure de la réforme du 3ème cycle des études médicales, du développement professionnel continu et des évolutions sociétales, l’apprentissage des futurs professionnels de santé constitue, en France, est un enjeu pédagogique qui doit prendre en compte le développement de nouvelles méthodes d’enseignement et, en particulier, la pédagogie par simulation.

Cet enseignement pratique devant se faire en dehors du bloc opératoire les internes doivent avoir une formation chirurgicale « préclinique » par simulation. Cette formation doit être structurée et peut intégrer plusieurs méthodes de simulation, que ce soit sur simulateur informatisé ou non, animal ou humain.

Le Centre de Simulation Multidisciplinaire au sein de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Poitiers permet de mettre à disposition aux apprenants en santé de l’UP mais aussi au-delà de notre région tous les moyens actuellement disponibles pour l’enseignement par simulation. Le modèle Simlife étant même une exclusivité de l’UP.

LE MODELE

L’A.B.S.Lab de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Poitiers (Laboratoire d’Anatomie, Biomécanique et Simulation) a développé un modèle innovant d’apprentissage et d’évaluation basé sur un Corps donné à la Science re-vascularisé de façon pulsatile et re-ventilé permettant un enseignement « préclinique » des techniques chirurgicales par voie ouverte et par vidéochirurgie selon la pédagogie par simulation dénommé « technologie SimLife ». Ce modèle dynamique place l’apprenant dans une situation quasi réelle de patient anesthésié au bloc opératoire, en véritable immersion. Il permet l’apprentissage des futurs chirurgiens et l’évaluation de l’acquisition de compétences techniques et non techniques (comportementales).

Des groupes d’experts nationaux ont été créés pour concevoir des scénarii et valider des échelles d’évaluation des techniques chirurgicales, spécifiques à ce modèle original. L’objectif du réseau numérique est la diffusion nationale :

  • de la technologie « SimLife »
  • des scénarii et des échelles d’évaluation lorsqu’ils seront validés

La technologie « SimLife » repose sur :

  • un corps frais issu du Don du Corps à la Science et traité dans des conditions éthiques avec la mise en place de canules dans le système vasculaire et la trachée
  • un module technique contrôlées par un logiciel animant le corps à l’aide de :
    • 3 électrovannes synchrones sur le plan vasculaire, avec revascularisation par du sang simulé
    • 1 électrovanne asynchrone pour la ventilation

La numérisation du module a permis que soient intégrées et répercutées sur le modèle « SimLife » :

  • les données préparées et relatives au scénario « joué »
  • les données stéréotypées d’accident peropératoires comme :
    • une hémorragie
    • une embolie gazeuse
    • etc.

La validation technologique du modèle d’apprentissage, en ce qui concerne le module technique, s’est concrétisée par le dépôt d’un brevet international P.C.T.-WIPO WO 2017/076717 A1. La diffusion technologique se fait par l’intermédiaire d’une Start-up, créée en décembre 2017 et dénommée Simedys par les inventeurs, dans le cadre d’un partenariat renforcé avec l’Université de Poitiers sous l’égide de l’Agence de Développement et d’Innovation Nouvelle Aquitaine. En effet, la société Symedys produit et commercialise maintenant le module P4P « Pulse for Practice » faisant partie intégrante de la technologie Simlife. Ce développement technologique était nécessaire à la diffusion du modèle d’apprentissage et à la création du réseau pédagogique.

Les étapes du projet « SimLife »

Étape 1

Cette 1ère étape a consisté à définir des groupes de travail de spécialités chirurgicales différentes composés de Chirurgiens seniors de centres différents ayant une reconnaissance nationale dans leur domaine de spécialité. Chaque groupe de travail devait être accompagné par un enseignant formé à la simulation et d’enseignants d’Anatomie impliqués dans les Centres de Don du Corps et garants de l’éthique de ce projet. L’initiative a toujours reçu un accueil favorable ou très favorable par les collèges de spécialité :

  • Académie Nationale de Chirurgie
  • Collège Médical Français des Professeurs d’Anatomie
  • Responsables de Centres de Don du corps (C.D.C.)

De nombreux C.D.C., Écoles de Chirurgie, Centre de Simulation ont par ailleurs confirmé leur participation au projet :

  • Reims
  • Paris
  • Nice
  • Nancy
  • Dijon
  • Tours
  • Limoges
  • Bordeaux
  • etc.

D’autres étant prêts à intégrer le réseau.

Étape 2

Cette 2ème étape a porté sur l’ harmonisation des différents scénarii, les procédures et les rendus des différents groupes de travail. Les principes de la technique du groupe nominal ont été retenus mobilisant un animateur et un nombre défini d’experts par scénario chirurgical. Les échanges ont été faits en utilisant les technologies numériques.

Étape 3

Cette étape a consisté à évaluer, en condition pédagogique réelle, le scénario et l’échelle d’évaluation élaboré par chaque groupe de travail réalisé sur le modèle « SimLife », avec des apprenants. L’objectif était d’appréhender la pertinence et la validité du travail. Le groupe Prélèvement Multi-organe (P.M.O.) a organisé cette session de formation en juin 2017 à l’A.B.S. Lab de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Poitiers. 12 modèles SimLife ont été évalués par 48 apprenants dont :

  • internes en fin de cursus
  • chefs de clinique-assistants
  • jeunes chirurgiens
  • séniors

Le réalisme du modèle et la satisfaction des apprenants a été évalué à 8.8 sur une échelle de Likert qui va de 0 à 10.

Étapes 4 et 5

Ces nouvelles étapes, qui débutent, sont destinées à :

  • développer et créer un logiciel spécifique « SimLife débriefing » pour faciliter le débriefing, pour l’apprenant et l’enseignant et ainsi réduire les coûts humains
  • numériser l’ensemble des scénarii afin qu’ils soient téléchargeables